Quand les think tanks américains deviennent des lobbyistes pour les gouvernements étrangers

Par

D'éminents think tanks américains, réputés indépendants et impartiaux, ont en réalité reçu des dizaines de millions de dollars de la part de gouvernements étrangers pour qu'ils répercutent leurs idées, révèle le New York Times

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

D'éminents think tanks américains, réputés indépendants et impartiaux, ont en réalité reçu des dizaines de millions de dollars de la part de gouvernements étrangers pour qu'ils répercutent leurs idées, révèle le New York Times. Selon les documents publiés, la pratique s'est étalée sur plusieurs années. Cette nouvelle façon d'acheter de l'influence en toute discrétion pourrait constituer une violation de la loi fédérale.