D’inquiétants «camps de concentration» dans le nord de l’Inde?

Par

Dans le nord-est de l’Inde, l’État d’Assam construit d’inquiétants camps pour ceux qui pourraient perdre la nationalité indienne.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’État d’Assam, dans le nord-est de l’Inde, est gouverné par le parti ultranationaliste de Narendra Modi, le BJP. Une procédure de mise à jour du registre de nationalité pourrait faire perdre la citoyenneté indienne à près de deux des vingt-sept millions d’habitants de cet État. Ces habitants pourraient immédiatement être considérés comme « étrangers » en situation illégale et être incarcérés immédiatement. Même si le BJP assure que ce n’est pas le cas, dix camps de détention sont actuellement en construction dans l’État. Les photos de ces camps ne laissent aucun doute sur leur caractère de prison de haute sécurité. Qui sera enfermé dans ce cas, sur quels critères ? La question reste ouverte mais inquiète une partie de l’opinion.