Comment le FBI a eu raison de l'«eBay de la drogue»

Par

La fermeture du site Silk Road et l'arrestation de son propriétaire lèvent un coin du voile sur les méthodes employées par les agences américaines pour enquêter sur des réseaux et des sites réputés inviolables : enquête de terrain à l'ancienne, infiltration, surveillance...

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’annonce, mercredi 2 octobre, de la fermeture par le FBI du site internet Silk Road et de l’arrestation de son propriétaire a sonné comme un coup de tonnerre pour de nombreux internautes. À première vue pourtant, le fait que les autorités américaines aient mis un terme aux activités de cette plateforme vendant en toute illégalité toutes sortes de produits prohibés, et surnommée l'« eBay de la drogue », peut paraître la plus normale des choses. On peut même s’étonner que la police ait mis plus de deux ans et demi pour y arriver.