Romney, la défaite logique d'une droite explosée

Par

Mitt Romney ne sera sans doute qu'une parenthèse dans l'histoire d'une droite américaine à la dérive. Le parti républicain, tiré à la droite de la droite par sa frange ultra-conservatrice, semble ne plus pouvoir représenter assez d’Américains, se cantonnant à réunir les ultras et les vieux Blancs. La thérapie de groupe est nécessaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

New York, correspondance