Pacte mondial des migrations: les 10 mots-clés d’un accord de pure coopération

Par

Réunis à Marrakech, des représentants de plus de 150 pays, dont la France, ont approuvé, lundi 10 décembre, le Pacte mondial sur les migrations. Mediapart s’est plongé dans ce texte non contraignant pour en tirer dix mots-clés, à commencer par « souveraineté ». Rarement un texte de l’ONU aura engendré autant de bruit et de fureur, pour si peu de normes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pas question que le président ou le premier ministre s’envole pour Marrakech. C’est un secrétaire d’État inconnu du grand public, Jean-Baptiste Lemoyne, qui devait représenter la France lors de l'adoption du « Pacte mondial des migrations » de l’ONU, lundi 10 décembre, au Maroc. Sa mission : surtout faire profil bas.