Le silence de Paris devant le jugement pour terrorisme d’une militante saoudienne des droits humains

Par

Arrêtée en mai 2018 pour avoir fait campagne en faveur des droits des femmes, Loujain al-Hathloul va être jugée à Riyad pour terrorisme. Des diplomates de huit pays ont tenté en vain d’assister à son procès. Il n’y avait pas de Français parmi eux.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Loujain al-Hathloul, militante saoudienne des droits humains, est-elle une terroriste ? Sa longue campagne pacifique contre la loi interdisant aux femmes de conduire une automobile – interdiction abolie depuis juin 2018 – représentait-elle une menace pour la sécurité du royaume wahhabite ?