Mohammed ben Salman a dit en 2017 vouloir tuer Khashoggi

Par
Le prince héritier d'Arabie saoudite, Mohammed ben Salman, a déclaré à l'un de ses conseillers en 2017 qu'il utiliserait "une balle" contre le journaliste Jamal Khashoggi si celui-ci ne retournait pas au royaume et ne mettait pas fin à ses critiques, rapporte jeudi le New York Times.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

WASHINGTON (Reuters) - Le prince héritier d'Arabie saoudite, Mohammed ben Salman, a déclaré à l'un de ses conseillers en 2017 qu'il utiliserait "une balle" contre le journaliste Jamal Khashoggi si celui-ci ne retournait pas au royaume et ne mettait pas fin à ses critiques, rapporte jeudi le New York Times.