Une catastrophe écologique embarrasse Hugo Chávez

Depuis la rupture d'un oléoduc dans l'est du pays, le Venezuela est confronté à ce qui pourrait être la plus grande pollution de cours d'eau jamais connue. Des milliers de paysans sont embauchés pour nettoyer les berges. Comme le pétrole est la ressource numéro 1 du pays, le gouvernement en minimise les conséquences, faisant de cette catastrophe une affaire politique explosive. Un reportage de Jean-Baptiste Mouttet.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un reportage de Jean-Baptiste Mouttet