L'Equateur veut enquêter sur les activités de Julian Assange

Par
L'Equateur se réserve le droit de mener une enquête sur le fondateur de WikiLeaks Julian Assange qu'il soupçonne d'avoir fait fuiter des informations sur la vie privée du président équatorien Lenin Moreno, a déclaré lundi le ministre équatorien des Affaires étrangères, José Valencia.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

QUITO (Reuters) - L'Equateur se réserve le droit de mener une enquête sur le fondateur de WikiLeaks Julian Assange qu'il soupçonne d'avoir fait fuiter des informations sur la vie privée du président équatorien Lenin Moreno, a déclaré lundi le ministre équatorien des Affaires étrangères, José Valencia.