Avec son gouvernement, l’Espagnol Sanchez réussit un coup politique

Par

Onze femme ministres pour six hommes : le nouveau gouvernement espagnol a déjà marqué les esprits, en faisant de l’égalité des droits entre les hommes et les femmes sa priorité. Mais Pedro Sanchez s’est aussi entouré de garants de l’orthodoxie économique comme d’adversaires du mouvement indépendantiste catalan, qui ont crispé certains de ses partenaires au Congrès, à commencer par Podemos.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Vainqueur d’une motion de censure surprise sept jours plus tôt, le socialiste espagnol Pedro Sanchez a réuni vendredi 8 juin à Madrid son premier conseil des ministres. Passage en revue d’un exécutif fragile, mais qui espère bien tenir, au moins jusqu’à 2019.