Surveillance : le scandale Netzpolitik fragilise le gouvernement allemand

Par

Le limogeage d’un procureur fédéral n’a pas éteint la polémique en Allemagne, après que deux journalistes de Netzpolitik ont été mis en examen pour « haute trahison ». Les critiques visent désormais le gouvernement allemand, qui n’a pas cherché à protéger la liberté de la presse.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’affaire Netzpolitik se rapproche chaque jour un peu plus d’Angela Merkel. La chancelière allemande garde pour le moment un silence prudent sur ce scandale qui a vu la mise en examen de deux journalistes pour « haute trahison », le limogeage d’un procureur fédéral et la mise en cause de deux ministres de son gouvernement.