En Italie, les Cinq-Étoiles pâlissent à l'épreuve du pouvoir

Par Mathilde Auvillain

Les deux premiers mois du M5S à la municipalité de Rome et les atermoiements de la nouvelle maire, Virginia Raggi, en proie à des scandales éthiques, remettent en cause les fondamentaux du mouvement fondé par Beppe Grillo, contrarient sa dynamique électorale, et amènent à s’interroger sur sa survie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Rome (Italie), de notre correspondante.-  « Le mouvement s’en sortira, il faut juste repartir du bon pied. » Le ton et les mots utilisés par Beppe Grillo sont d’ordinaire plus arrogants. Sa créature politique, avec laquelle il avait pourtant pris ses distances ces derniers mois, traverse une première crise grave et profonde.