Le chancelier autrichien Sebastian Kurz, soupçonné de corruption, démissionne

Par et Agence France Presse (AFP)

Le chancelier autrichien Sebastian Kurz a annoncé samedi 9 octobre au soir sa démission. Il était cité dans une enquête pour corruption. La coalition entre conservateurs et écologistes est remise en cause et l'Autriche entre dans une crise politique. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le chancelier conservateur autrichien Sebastian Kurz, soupçonné d’être impliqué dans une affaire de corruption, a annoncé samedi soir sa démission. « Il serait irresponsable de glisser vers des mois de chaos ou d’impasse », a-t-il déclaré devant la presse à Vienne, expliquant se retirer pour « la stabilité » du pays tout en réfutant de « fausses accusations ». Il dit avoir proposé le nom de son ministre des Affaires étrangères, Alexander Schallenberg, pour lui succéder.