Yémen: l’appel de 35 ONG

Par

Dans un appel, trente-cinq organisations humanitaires et de défense des droits humains travaillant au Yémen exigent de leurs gouvernements qu’ils travaillent ensemble pour mettre fin à la crise. Et suspendent les ventes d'armes aux belligérants.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Nous appelons les gouvernements à garantir une cessation immédiate des hostilités, à suspendre la fourniture d'armes susceptibles d'être utilisées au Yémen, à garantir le libre accès et la libre circulation des importations vitales pour la population yéménite, à condamner toute attaque contre des civils et autres violations du droit international humanitaire par quelque partie que ce soit et à soutenir les enquêtes internationales sur ces violations, notamment le travail du Groupe d’éminents experts de l’ONU sur le Yémen », exposent les ONG dans leur appel diffusé le 7 novembre, à l’approche du Forum de Paris sur la paix convoqué par Emmanuel Macron les 11, 12 et 13 novembre.