Le Sinn Féin perd son leader historique mais rêve encore de réunifier l'Irlande

Par Manon Deniau

À la tête du Sinn Féin pendant trente-quatre ans, Gerry Adams quitte la présidence du parti nationaliste irlandais, lors d’un congrès extraordinaire ce samedi 10 février à Dublin. Retour sur la longue carrière d’un homme de gauche controversé, qui s’est confié à Mediapart.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dublin (Irlande), correspondance.– On le croyait indéboulonnable. Mais Gerry Adams ne se représentera plus. Le dirigeant du parti nationaliste irlandais Sinn Féin l’a annoncé lors de son discours annuel, le 18 novembre 2017. À 69 ans, le politicien nord-irlandais a tenu les rênes du Sinn Féin près de la moitié de sa vie et en a fait une redoutable force politique. La vice-présidente du parti Mary Lou McDonald le remplacera d’office, sans adversaire face à elle, lors d’un congrès extraordinaire ce samedi 10 février à Dublin.