La droite allemande se fracture sur la question de l’islam

Par

Le partenaire le plus compliqué à gérer pour Angela Merkel ne sera sans doute pas l’allié social-démocrate du SPD. C’est plutôt l’aile bavaroise de son propre camp, la CSU, qui lui cause du souci depuis la formation de la coalition gouvernementale, à la mi-mars.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Rarement les désaccords idéologiques auront été aussi flagrants au sein d’un gouvernement allemand. Et jamais ils n’étaient apparus sitôt l’exécutif formé. Car il a fallu quelques heures à peine pour que le tout nouveau ministre de l’intérieur, Horst Seehofer, fasse une déclaration fracassante et étale au grand jour une divergence fondamentale avec la chancelière.