Le Parlement européen est-il cinégénique?

Par

Alors que l’UE joue sa survie sur la gestion du coronavirus, une nouvelle série télé raconte l’Europe de l’après-Brexit depuis les couloirs du Parlement de Bruxelles. Avec l’espoir – impossible ? – de déverrouiller un imaginaire européen déprimé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Regarder la série Parlement (10 épisodes de 26 minutes) produit une curieuse sensation de décalage à l’ère du confinement. Visible sur France Télévisions depuis jeudi 9 avril, la série imaginée par Noé Debré prend un soin infini à s’ancrer dans l’actualité de 2020 : elle se déroule au moment du départ des eurodéputés britanniques du Parlement européen, sur fond de durcissement du régime de Viktor Orbán en Hongrie, et alors qu’une commissaire inspirée de la Danoise Margrethe Vestager règne sur Bruxelles, incarnation du « cool » en terres européennes.