Israël: Netanyahou otage de ses promesses et de Trump

Par

L’annexion de la vallée du Jourdain, promise par Netanyahou, aurait dû être annoncée il y a une semaine. Le premier ministre hésite, confronté à la fois aux colons, à l’administration Trump, aux mises en garde internationales. Et au désaveu croissant de ses concitoyens.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une semaine après la date choisie par Benjamin Netanyahou pour annoncer l’annexion d’une partie de la Cisjordanie, aucune annexion n’a encore été rendue publique par le gouvernement israélien. Et rien, apparemment, n’est prévu pour les jours qui viennent. Une enquête du quotidien Haaretz révélait la semaine dernière qu’aucun projet d’annexion n’avait été communiqué pour discussion et avis à la Knesset, au cabinet de sécurité ou aux services du conseiller juridique du gouvernement.