Crise diplomatique après le rejet par la Pologne de la primauté du droit européen

Par

En jugeant, jeudi 7 octobre, que la Constitution polonaise primait sur les traités européens, le Tribunal constitutionnel du pays a déclenché de vives réactions au sein de l’UE. Une manifestation de protestation contre cette décision est prévue ce dimanche à Varsovie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’onde de choc n’a pas fini de secouer l’Europe. La décision du Tribunal constitutionnel polonais, la plus haute juridiction du pays, de ne pas reconnaître la primauté de certains articles des traités européens sur sa Constitution est en train de provoquer une crise politique comme l’UE n’en avait, sans doute, pas connu depuis le Brexit.