Bernie Sanders 1962: un jeune activiste à Chicago

Par Miles Kampf-Lassin

Le socialiste américain Bernie Sanders, à nouveau candidat à l’élection présidentielle, a débuté sa campagne par un meeting à New York, sa ville de naissance. Et un autre à Chicago, où il a manifesté pour les droits civiques au début des années 1960, s’y forgeant une conscience politique. Archéologie de la pensée de « Bernie », dans cet article qui inaugure le partenariat éditorial de Mediapart avec la revue Jacobin.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En janvier 1962, tandis que des manifestations exigeant un traitement égal pour les Africains-Américains balayaient les États-Unis, l’université de Chicago vécut son premier sit-in en faveur des droits civiques. Trente-trois étudiants, pour la plupart blancs, marchèrent à travers le campus gothique de l'université et entrèrent dans le bâtiment administratif. Au cinquième étage, ils commencèrent une occupation devant le bureau du président de l'université, George W. Beadle. Les protestataires, membres du Congrès pour l'égalité raciale (Core), demandaient à l'université la fin de sa politique de ségrégation dans les logements étudiants.