Comment l’Etat islamique grandit aux Philippines

Alors que l’État islamique s’amenuise en Irak et en Syrie, son drapeau noir flotte désormais au dessus des îles du sud des Philippines, dans une région que le groupe terroriste considère comme sa province d’Asie de l’est.

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Le territoire de l’État islamique en Irak et en Syrie, autrefois de la taille de la Grande-Bretagne, s’est ratatiné après quatre ans de bombardements américains et de combat au sol des combattants kurdes et chiites. Il n’en reste qu’un petit village dans le sud est de la Syrie, qui peut tomber à tout moment. Mais loin d’être vaincue, selon le New York Times, l’organisation terroriste a germé ailleurs. Au sud des Philippines, les Îles de Minadanao ont une longue tradition de rébellion. C’est ici que l’État islamique a attiré des militants djihadistes.

À lire dans le NYT

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale