Arabie saoudite: le prince héritier frappe la monarchie en plein cœur

Par

Mohammed ben Salmane a fait arrêter le frère du roi et le prince Mohammed ben Nayef, son rival dans l’accession au trône. Il défie aussi Moscou en organisant une guerre des prix du pétrole qui risque de mettre à mal ses immenses projets économiques.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Lorsqu’il avait fait arrêter des dizaines de princes, de gouverneurs et de richissimes hommes d’affaires en novembre 2017, un journaliste saoudien, sous couvert d’anonymat, avait comparé le prince héritier Mohammed ben Salmane, alias MBS, à « un nouveau Saddam Hussein ». Si le défunt raïs irakien purgeait sans cesse le parti Baas, en particulier au moment de son accession au pouvoir, le dauphin du roi Salmane procède de même au sein de la famille royale. Cette fois, il a frappé fort en faisant arrêter le propre frère cadet du souverain, le prince Ahmed ben Abdelaziz al-Saoud.