Quand l’Europe oriente ses subventions vers l’armement

Par

Le Parlement européen a approuvé, le 13 mars, une enveloppe d’un demi-milliard d’euros pour le développement d’équipements dans le secteur de la défense. L'objectif est, à terme, la création d’un « fonds de défense européen » de 5,5 milliards d’euros par an pour « stimuler les capacités de défense européennes ». Décryptage de Bastamag.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’Europe, initialement pensée comme un vecteur de paix, se prépare à subventionner allègrement, et sans conditions, les marchands d’armes. Les industriels de l’armement, omniprésents à Bruxelles, sont en train d’obtenir la création d’un « fonds européen pour la défense », malgré l’absence de véritable politique commune en la matière. Le but : faire financer leurs recherches par l’Europe, sans contrôle sur la prolifération des armes ainsi développées, telles que des drones ou autres systèmes de combat autonomes. Retour sur un discret tour de force qui est en train de transformer, encore un peu plus, la nature du projet européen.