L’économie britannique dans le brouillard

Par

L’économie britannique ne s’est pas effondrée après le référendum du 23 juin 2016, mais elle a baissé de régime. La raison en est moins le Brexit proprement dit que l’incertitude plaquée sur un modèle économique déjà en crise.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Alors qu’on ignore toujours à quoi va ressembler le Brexit, les batailles (politiques) de chiffres ont déjà commencé pour évaluer l’impact du référendum de 2016 sur l’économie britannique. On comprend l’enjeu : prouver que la sortie de l’Union européenne (UE) est bénéfique ou au contraire qu’elle a causé une catastrophe.