Goldman Sachs reste au-dessus des lois

Par

Le ministère américain de la justice renonce à poursuivre la banque dans le dossier des subprimes. Les charges qui pesaient contre le géant bancaire étaient pourtant accablantes. Wall Street confirme son impunité.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est une bien étrange manière de marquer le cinquième anniversaire du début de la crise financière : Goldman Sachs, la banque qui symbolise toutes les déviances de Wall Street et du monde financier, ne sera pas inquiétée par la justice. Les autorités fédérales américaines ont annoncé, jeudi 9 août, qu’elles avaient clos les enquêtes menées sur le géant bancaire. « Il n’y a pas de base solide pour engager une procédure criminelle contre la banque ou ses employés », a expliqué le ministère de la justice.