Catalogne: avant l’indépendance, l’appel au dialogue

Par

La crise s’approfondit en Espagne avec le choix fait par le président de Catalogne de déclarer l’indépendance de la région la plus puissante du pays. Mais cette indépendance est comme différée : Carles Puigdemont demande « une négociation et un dialogue » pour « résoudre le conflit ». Une nouvelle escalade se prépare avec Madrid alors que l’Europe soutient le gouvernement Rajoy.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L'indépendance est déclarée mais c'est une indépendance qui est différée en attendant de savoir si Madrid accepte de négocier ou se range à l'idée d'une médiation. En décidant devant le parlement catalan de proclamer mardi l'indépendance de la région la plus puissante d'Espagne (7,5 millions d'habitants, 19 % du PIB espagnol), le président de la Generalitat de Catalogne, Carles Puigdemont, a décidé d'assumer le conflit avec le gouvernement de Mariano Rajoy.