COP21: le brouillon d'accord avance en reculant

Par

Un nouveau brouillon d'accord a été rendu public jeudi en début de soirée par la présidence française. Sur plusieurs points importants, une longue nuit de discussions a commencé. La version d'aujourd'hui, de plus en plus précise, est une mauvaise nouvelle pour le climat.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Laurent Fabius y croit encore : « Nous pouvons franchir à la veille même du terme prévu une étape décisive en vue de notre accord », a déclaré, jeudi 10 décembre, le ministre français des affaires étrangères et président de la COP21, le sommet mondial sur le climat. Une nouvelle longue nuit de travail attend les négociateurs des 195 pays réunis au Bourget. Lors d'un nouveau comité de Paris jeudi à 21 heures, Fabius a donné à tous les pays un nouveau brouillon du texte. Il a par ailleurs précisé que les consultations étaient toujours difficiles concernant la différenciation, les financements et l'ambition, soit grosso modo les mêmes points que la veille, et, surtout, les points les plus impactants pour chaque pays. Le texte est tout de même plus resserré, certaines options et certains crochets ont bien disparu, mais ces compromis ont souvent eu lieu au détriment de l'ambition.