Arabie saoudite : le blogueur saoudien Raef Badawi fouetté en public

Par

En Arabie saoudite, le blogueur Raif Badawi a été fouetté publiquement, vendredi 9 janvier, après la prière hebdomadaire, près d'une mosquée de Jeddah. Condamné à 10 ans de prison et à 1 000 coups de fouets pour avoir plaidé en faveur de la Saint-Valentin et pour des mesures libérales en Arabie Saoudite.

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Conduit par un véhicule de police, Raef Badawi a été placé, vendredi 9 janvier, debout, dos à la foule, près de la mosquée al-Jafali à Jeddah. Un fonctionnaire a lu la sentence du tribunal. La foule était silencieuse. Le blogueur a reçu 50 coups de fouet.

Raef Badawi, blogueur, est lauréat du prix Reporters sans frontières 2014. Il anime le site internet Liberal Saudi Network. Jeudi, les États-Unis avaient demandé à l'Arabie Saoudite d'annuler sa condamnation à 1 000 coups de fouet répartis sur 20 semaines.

RSF, tout comme Amnesty International, dénonce une « condamnation inhumaine, contraire au droit international » et a lancé une pétition appelant le roi Abdallah d'Arabie à accorder une grâce à Raef Badawi.

La suite à lire sur le site de RFI

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale