La candidature de la soeur du roi de Thaïlande écartée

Par
La commission électorale a écarté lundi la candidature de la soeur du roi de Thaïlande aux élections législatives du mois d'avril, mettant le point final à un épisode inédit dans l'histoire politique du royaume.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

BANGKOK (Reuters) - La commission électorale a écarté lundi la candidature de la soeur du roi de Thaïlande aux élections législatives du mois d'avril, mettant le point final à un épisode inédit dans l'histoire politique du royaume.

Anticipant cette décision, le parti Thai Raksa Chart de l'ex-Première ministre Yingluck Shinawatra, dont le gouvernement a été renversé en 2014 par la junte actuellement au pouvoir, avait annoncé dimanche qu'il renonçait à faire de la princesse Ubolratana Rajakanya, 67 ans, sa tête de liste.

Le nom de la soeur du roi Maha Vajiralongkorn ne figure pas dans la liste des candidats publiée lundi par la commission électorale.

Dans un communiqué, celle-ci explique sa décision par le fait que les membres de la famille royale doivent se tenir à l'écart des affaires politiques et ne peuvent pas détenir de mandat électif.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale