Cinq ans après Fukushima, le Japon se recueille

Par

Cinq ans après l'énorme tremblement de terre et le tsunami qui ont ravagé le Tohoku et provoqué le désastre nucléaire de Fukushima, le Japon s'est souvenu, vendredi à 14 h 46.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Par une journée grise et froide, le Japon s’est figé dans le recueillement vendredi 11 mars à 14 h 46, cinq ans après le tremblement de terre massif et le tsunami qui ont dévasté la côte Pacifique de la région du Tohoku, au nord de Tokyo, et provoqué l’un des plus graves accidents nucléaires de l’Histoire. À travers l’archipel, ce moment de mémoire a donné lieu à des dizaines de milliers d’initiatives, éclipsant la cérémonie officielle organisée à Tokyo. L’une des plus originales, à Kamakura, ancienne capitale de l’Empire du Soleil levant et centre religieux, a vu une procession unissant moines bouddhistes, prêtres shinto et religieux chrétiens parcourir ensemble le centre-ville avant de participer à une prière et une cérémonie communes à l’église catholique de Yukinoshita.