Algérie: l’humour et la dérision pour défier le surréalisme du pouvoir

Par Nadia Leïla Aïssaoui

Savoir-faire cultivé depuis toujours par les Algériens pour contourner la censure et faire face à la peur, le maniement du rire et de l’autodérision est au cœur de la mobilisation contre un cinquième mandat d’Abdelaziz Bouteflika.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour beaucoup d’Algériens, il y aura un « avant » et un « après » 22 février 2019. C’est un moment marquant de l’histoire du pays : celui où des centaines de milliers d’Algériens et d’Algériennes se sont soulevés contre un système verrouillé et gangrené par la corruption.