La révolte algérienne Chronique

Algérie: l’humour et la dérision pour défier le surréalisme du pouvoir

Savoir-faire cultivé depuis toujours par les Algériens pour contourner la censure et faire face à la peur, le maniement du rire et de l’autodérision est au cœur de la mobilisation contre un cinquième mandat d’Abdelaziz Bouteflika.

Nadia Leïla Aïssaoui

11 mars 2019 à 13h04

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Pour beaucoup d’Algériens, il y aura un « avant » et un « après » 22 février 2019. C’est un moment marquant de l’histoire du pays : celui où des centaines de milliers d’Algériens et d’Algériennes se sont soulevés contre un système verrouillé et gangrené par la corruption.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

#FREEMORTAZA

Depuis le 7 janvier 2023 notre confrère et ami Mortaza Behboudi est emprisonné en Afghanistan, dans les prisons talibanes.

Nous ne l’oublions pas et réclamons sa libération.

En savoir plus sur #FREEMORTAZA

Aujourd’hui sur Mediapart

Voir la Une du Journal

#FREEMORTAZA

Depuis le 7 janvier 2023 notre confrère et ami Mortaza Behboudi est emprisonné en Afghanistan, dans les prisons talibanes.

Nous ne l’oublions pas et réclamons sa libération.

En savoir plus sur #FREEMORTAZA