Guerre à couteaux tirés entre le milliardaire Rybolovlev et son marchand d'art

Par

Dmitri Rybolovlev, patron du club de foot AS Monaco, accuse Yves Bouvier, une sommité sur le marché de l'art, de l'avoir escroqué en empochant des millions. Derrière cette affaire se profilent les pratiques obscures du milliardaire russe entre Genève, Monaco et Chypre. Mediapart a pu longuement rencontrer Yves Bouvier. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Genève, de notre correspondante.-  Le scandale est encore loin d'avoir dit son dernier mot. En traînant en justice pour « escroquerie » et « complicité de blanchiment » celui qui lui a vendu ces dix dernières années une quarantaine de toiles de maîtres pour près de 2 milliards de dollars – des Picasso, des Modigliani, des Degas, des Rothko (Mediapart avait publié une partie de cette liste) – Dmitri Rybolovlev a provoqué la stupeur dans les milieux de l’art.