En Belgique, l’exécutif sanctionné pour avoir oublié le Parlement dans la gestion du Covid

La Ligue des droits humains a fait condamner l’État belge en première instance : des mesures restrictives des libertés face au Covid-19 ont été prises sans consultation du Parlement. Une audience en appel doit débuter ce lundi à Bruxelles.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

C’est le fruit d’une bataille que mènent des associations et des juristes depuis l’automne dernier, sur le front de la crise sanitaire. L’État belge a été condamné à prendre des mesures pour « mettre un terme à la situation d’illégalité apparente découlant des mesures restrictives des libertés et droits fondamentaux ». En l’absence d’une « base légale » plus solide d’ici 30 jours, l’État devra s’acquitter de pénalités de 5 000 euros par jour de retard.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal