L’ambassade des Etats-Unis s’installe à Jérusalem malgré les protestations

Par

La première étape du déménagement progressif de l’ambassade des États-Unis de Tel-Aviv vers Jérusalem, reconnue comme capitale d’Israël par Washington, sera célébrée officiellement lundi 14 mai. Les Palestiniens dénoncent une provocation et attendent, pour certains, une « journée de rage ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jérusalem, de notre correspondante.– Donald Trump l’avait promis en décembre 2017, lorsqu’il avait reconnu unilatéralement Jérusalem comme la capitale d’Israël. Le déplacement de l’ambassade des États-Unis dans la ville trois fois sainte sera officiellement inauguré lundi 14 mai. À cette date, seuls quelques bureaux, auparavant situés à Tel-Aviv, auront été relocalisés, dont celui de l’ambassadeur américain en Israël, David Friedman. La finalisation du processus avec l’installation définitive de l’ambassade dans de nouveaux locaux, pour un coût total estimé à plus de 500 000 dollars (soit environ 420 000 euros), n’est pas prévue avant un an. Mais cette première étape, qui coïncide avec les célébrations du 70e anniversaire de l’État hébreu, est présentée comme le symbole d’une victoire diplomatique majeure par les Israéliens.