Qatar : le proviseur du lycée français exfiltré en urgence

Début septembre, le proviseur du lycée Bonaparte de Doha, qui dépend du Quai d'Orsay, a été renvoyé en toute hâte vers Paris après avoir été brièvement arrêté pour « attitude antimusulmane ».

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Il ne fait pas bon diriger un lycée au Qatar. Pour la deuxième fois en un an, le proviseur d’un établissement français a été contraint de quitter l’émirat, pourtant très en cour à Paris. Cette fois, il s’agit du proviseur du lycée Bonaparte de Doha qui dépend du ministère des affaires étrangères et qui a dû partir précipitamment début septembre après une plainte déposée pour « attitude antimusulmane ».

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal