Berlin (Allemagne), de notre envoyée spéciale.- La surprise apparaît dès le premier quart d'heure passé à déambuler dans le centre de la capitale allemande. En ce dimanche d'hiver, tous les musées sont gratuits. Une opération spéciale : ce jour-là, la ville de Berlin dit « Danke ». Merci à tous les Berlinois qui se mobilisent pour accueillir les réfugiés. Les journaux sont au diapason. « Merci », titre en grand le Tagesspiegel du week-end, qui ajoute : « Sans votre engagement, cela n'aurait pas marché. » Et le quotidien de tirer le portrait d'une dizaine de personnes qui, chacune à leur niveau, agissent pour intégrer les nouveaux arrivants. La capitale allemande a vu arriver quelque 80 000 personnes en 2015 – le pays dans son entier plus d'un million. La France, à côté, fait pâle figure : à peine quelques dizaines de milliers de réfugiés se sont installés l'année dernière sur le sol français (l'asile a été accordé en 2015 à près de 80 000 personnes, mais certains cas peuvent correspondre à des demandes plus anciennes).