Grèce: un accord à l'arraché organise la mise sous tutelle de Tsipras

Par

Après une après-midi et une nuit complète de négociations, le sommet des chefs d'État et de gouvernement de la zone euro s'est enfin achevé lundi matin. Un accord extrêmement contraignant est trouvé qui durcit encore les réformes exigées par les « institutions ». Explications.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyé spécial à Bruxelles.- Il aura fallu dix-sept heures de négociations pour enfin parvenir à un accord. Les discussions du sommet des chefs d'État et de gouvernement de la zone euro sur les modalités d'un nouveau plan de sauvetage de la Grèce se sont achevées lundi matin 13 juillet  à 9 heures – peu avant l'ouverture des Bourses européennes. Donald Tusk, président du Conseil européen, a annoncé l'accord en ces termes : « Le sommet de la zone euro a trouvé un accord à l'unanimité. Sommes tous prêts pour un programme d'aide pour la Grèce via le Mécanisme européen de stabilité (MES), avec des réformes sérieuses et un soutien financier. »