Fiscalité : après le G20, l’Europe gèle son projet de taxation numérique

Par

La réforme de la fiscalité mondiale, proposée par les Américains, est bien un projet sur mesure pour les géants du numérique. Deux jours après avoir adopté le principe d’un impôt mondial, l’Europe renonce – au moins momentanément – à tout projet pour lutter contre les « intaxables ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cela n’a pas traîné. Deux jours après que le G20 a entériné le principe d’une réforme de la fiscalité mondiale et la création d’un impôt minimal mondial de 15 %, l’Union européenne a annoncé, lundi 12 juillet, le gel de son projet de taxe numérique. Au moins jusqu’en octobre.