Les migrations subsahariennes loin de l'explosion

Par
L'Afrique subsaharienne, appelée selon l'Onu à représenter 22% de la population mondiale d'ici 2050, est loin de représenter un risque de "submersion" migratoire en Europe, selon une étude de l'Institut national d'études démographiques (Ined) publiée mercredi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - L'Afrique subsaharienne, appelée selon l'Onu à représenter 22% de la population mondiale d'ici 2050, est loin de représenter un risque de "submersion" migratoire en Europe, selon une étude de l'Institut national d'études démographiques (Ined) publiée mercredi.