Les Britanniques veulent défendre leurs pubs

Par

Au Royaume-Uni, les pubs ferment à grande vitesse. Une évolution qui inquiète la population. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Trente pubs ferment leurs portes chaque semaine au Royaume-Uni. Les causes de ces fermetures sont multiples et donnent lieu à des polémiques entre ceux qui dénoncent les taxes sur l'alcool, l'interdiction de fumer ou la gourmandise des groupes propriétaires des pubs. Une partie de la population regrette la disparition de cette partie centrale de la culture britannique et se mobilise pour sauver ces lieux de convivialité traditionnels. Certains résistent encore en s'adaptant à la demande, notamment par le développement d'une offre culinaire haut de gamme.