Au Maroc, Nabil Ayouch filme la «razzia» sur les rêves

Par

Le réalisateur franco-marocain Nabil Ayouch, qui avait vu son dernier film, Much Loved, interdit au Maroc, sort Razzia. Un film choral qui croise cinq destins dans un Maroc tiraillé entre modernité et tradition, véritable poudrière sociale. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.