En Grèce, les armateurs ne veulent pas entendre parler d'impôts

Par

Le salon mondial de la marine marchande s'achève à Athènes. Les armateurs grecs ont défendu pied à pied leur système d'exonérations fiscales  alors que le pays sombre. Le premier ministre par intérim s'est d'ailleurs bien gardé d'aborder le sujet. Pourquoi de tels privilèges pour tout un secteur économique ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Athènes, correspondance