La condamnation de Lula divise le Brésil

Par

Accusé d’avoir bénéficié d’un appartement en remerciement de son soutien à l’entreprise OAS, l’ancien président a fait appel de la condamnation rendue ce mercredi. La décision du juge laisse un répit au président par intérim, Michel Temer.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Rio de Janeiro (Brésil), de notre correspondant.-  Neuf ans et six mois de prison : ces chiffres ne pouvaient pas mieux tomber pour les opposants à l’ex-président Lula (PT). Sur les réseaux sociaux, ils se délectent en publiant sans relâche une photo de Lula qui pose les deux mains ouvertes en direction de l’objectif. Sur la main gauche, il manque un doigt, arraché il y a bien longtemps par une machine. « Combien d’années de prison, Lula ? », demande la légende.