De Karachi à l'Arabie saoudite: le parquet ouvre un nouveau front judiciaire

Par et
Le parquet de Paris va ouvrir une infor- mation judiciaire sur les dessous du contrat Sawari II, une vente d'armes avec l'Arabie saoudite en 1994 qui aurait aussi donné lieu à des rétrocommissions. L'avocat des familles de victimes de l'attentat de Karachi dénonce un coup fourré visant le juge Van Ruymbeke.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les développements de l'affaire de Karachi débouchent sur un nouveau front judiciaire. Le procureur de Paris doit ouvrir, ce mardi 14 décembre, une information judiciaire pour «abus de biens sociaux et recel» visant les dessous de la vente, en 1994, de frégates à l'Arabie saoudite, selon des informations recueillies par Mediapart.