La Corée du Nord est en passe de réussir son pari nucléaire

Par

La survie du régime dépend trop de l’arme atomique pour que ses dirigeants acceptent d’y renoncer. Sanctions accrues, propagande anti-Kim par haut-parleurs ou survols de bombardiers stratégiques : les réponses au quatrième essai nucléaire du Nord sont inadaptées, voire contre-productives.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre correspondant en Corée du Sud (Séoul).- C’est un nouvel épisode du prévisible soap opera nucléaire nord-coréen. Mercredi 6 janvier 2016, le régime de Pyongyang procède à un quatrième essai atomique souterrain. Sa propagande triomphe et annonce une bombe thermonucléaire à hydrogène, qualifiée de « précieuse épée de la justice ». Si les mesures sismiques indiquent plutôt un engin atomique conventionnel d’une puissance similaire aux précédents, le programme nucléaire de la Corée du Nord a néanmoins fait un pas de plus.