Catalogne: l’élection de l’indépendantiste Torra ne règle rien

Par

Sans expérience politique, Quim Torra, un proche de Carles Puigdemont au profil radical, a été élu lundi 14 mai à la tête de la Catalogne. Dès son élection, il s’est engagé à construire la « république catalane ». Adversaire des indépendantistes, le parti Ciudadanos exhorte Madrid à maintenir la tutelle sur la région.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Près de cinq mois après les élections du 21 décembre, la Catalogne a fini par se doter, lundi 14 mai, d’un successeur à Carles Puigdemont. L’indépendantiste Quim Torra a été élu par 66 voix contre 65 au parlement catalan (quatre abstentions), après l’échec de sa première tentative d’investiture samedi.