Un Syrien poursuivi en France pour la disparition d’opposants à Bachar al-Assad

Par Thomas Clerget

Arrêté à Marseille fin janvier, Majdi Naameh, ex-cadre d’un groupe islamiste syrien, est mis en cause dans la disparition de quatre opposants de premier plan au régime de Damas.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Alors que le pouvoir de Bachar al-Assad tente de regagner par la force les territoires qui échappent encore à son contrôle, des Syriens et Syriennes, aidés par leurs soutiens en Europe, s’activent sur une autre ligne de front. Pour obtenir justice, ils collectent des preuves, tentent de confondre les responsables des crimes commis dans leur pays.