Gaza: la drôle de communication de l'armée israélienne

Par

Jeudi soir, l’armée israélienne a annoncé avoir pénétré dans la bande de Gaza. Elle a fini par reconnaître un problème de « communication ». En parallèle, le bilan s’alourdit, avec 122 personnes tuées et plus de 800 blessées, côté palestinien.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Elle a fait machine arrière vendredi, et laissé le monde entier dans l’incompréhension. L’armée israélienne, qui a annoncé jeudi soir s’être introduite dans l’enclave palestinienne de Gaza pour y opérer une offensive terrestre, a rétropédalé vendredi matin en évoquant un problème de « communication » en interne. L’information avait été confirmée sur Twitter par le directeur du bureau de l’Agence France-Presse à Jérusalem hier soir (qui a depuis supprimé son tweet) et relayée par différents médias internationaux, suscitant l’indignation et de vives inquiétudes sur les réseaux sociaux.