Les Etats-Unis mettent sous pression la Cour pénale internationale

Par

Le président américain a pris un décret autorisant le gel des avoirs et l’interdiction des visas familiaux contre des fonctionnaires de la Cour pénale internationale. La France appelle au retrait de ces sanctions visant à contrer l’ouverture de l’enquête pour crimes de guerre en Afghanistan.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est une entrée en guerre contre la Cour pénale internationale (CPI) qu’a signée, jeudi 11 juin, le président américain Donald Trump.