Des idées neuves pour un autre monde (1/5)- La dette écologique

Par

Une autre fin du monde est possible. Face aux crises climatique et énergétique, émergent de nouveaux modèles agricoles, financiers, militants, experts. Ils se projettent dans un futur pas forcément anxiogène, où la partie n'est pas perdue d'avance. Premier volet de notre série : la dette écologique. L'Equateur réclame 350 millions de dollars par an aux pays industrialisés pour ne pas exploiter un gisement de pétrole du sous-sol amazonien. Mais les sociétés riches sont-elles redevables aux Etats pauvres? Et qui peut quantifier ce que le développement économique a coûté à la nature?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour plus de commodité de lecture et d'écoute, merci de rafraîchir votre écran en appuyant sur le touche F5.